Un jour, un médaillé olympique : Marie Marguerite Broquedis, la 1ère de toutes

Publié le par medailles-olympiques-francais.over-blog.com

broq-01.jpg

 

 

BROQUEDIS Marie, Marguerite

Médaillée d’or aux JO de Stockholm 1912 (Tennis – simple femmes)

Médaillée de bronze aux JO de Stockholm 1912 (Tennis – double mixte)

Née le 17 avril 1893 à Pau (Pyrénées-Atlantiques), c’est la première figure féminine du tennis tricolore, quelques années avant Susanne Lenglen, et surtout la première championne olympique française. Marguerite Billout ou Marguerite Bordes (du nom de ses deux époux successifs), se couvre de gloire dans le 1er tiers du 20ème siècle, en obtenant deux médailles olympiques en 1912, puis une multitude de titres : championne du monde sur terre battue (1912), championne de France en simple en extérieur (1913 et 1914) comme en courts couverts (1910 , 1912 , 1913 , 1922 , 1925 et 1927), championne de France de double dames (1924), vainqueur du double mixte à Roland Garros en 1927, aux côtés d’un certain Jean Borotra… Pour l’anecdote, Marguerite Broquedis est la seule joueuse à avoir battu Susanne Lenglen en compétition officielle, en 1914. Elle met fin à ses participations aux compétitions en 1930. Elle décède le 23 avril 1983 à son domicile d’Orléans (Loiret), 7 boulevard Rocheplatte.

Publié dans Médaillés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article