Un jour, un médaillé olympique : Justinien Clary, l'ancien président du CNOSF

Publié le par medailles-olympiques-francais.over-blog.com

Le-Comte-Clary--Almanach-des-sports-1901-.JPG

 

BRETONNEAU CLARY Justinien

Médaillé de bronze aux JO de Paris 1900 (Tir – fosse olympique 125 cibles)

Né le 20 avril 1860 à Paris 1er arrondissement sous le nom de Justinien Bretonneau, du nom du mari de sa mère, puis adopté par son père biologique, il est l’un des piliers de l’Olympisme tricolore, puisque c’est lui qui co-fonde le Comité National Olympique et Sportif Français, dont il assure la présidence de 1913 à 1933. Egalement à l’origine de la Fédération Française de Tir aux Armes de Chasse en 1925, premier président de l’Union internationale de chasse (poste qu’il occupe de 1921 à sa mort), président du Saint-Hubert Club de France de 1903 à 1933, il marque à jamais l’histoire du tir. Grand Officier de la Légion d’Honneur, docteur en droit, cet homme à la longue barbe est considéré, durant de très longues années, comme la meilleure gâchette du pays. La légende veut qu’il ait accroché à son tableau de chasse, durant son existence, près de 345 000 pièces, dont 70 000 perdrix et 126 000 faisans… Ce n’est donc pas étonnant qu’il se soit distingué aux Jeux de 1900… en tir. Il décède le 13 juin 1933, en son domicile parisien du 17 place des Etats-Unis (16ème arrondissement).

Publié dans Médaillés

Commenter cet article