Le rugby aux Jeux Olympiques : une histoire ancienne

Publié le par medailles-olympiques-francais.over-blog.com

 

 

Histoire

 

Cousin germain du football, avec lequel il partage des origines communes (ne parlait-on pas de « football rugby » jusqu’aux années 1930 ?), le rugby apparaît dans la 1ère moitié du 19ème siècle, en Angleterre, où sa pratique dans les établissements scolaires est alors destinée à améliorer la discipline collective des élèves. Contrairement au football, davantage axé sur les talents individuels, le rugby suppose une stratégie plus collective, impliquant l’ensemble des quinze joueurs.

Il a été inscrit à quatre reprises au programme des JO, entre 1900 et 1924. Il réapparaîtra aux JO de Rio en 2016, en rugby à sept.

 

 

 

La Fédération française

 

La création, en 1889, de l’Union des Sociétés Françaises des Sports Athlétiques (USFSA) est le premier pas vers la structuration des initiatives sportives de l’époque. Le premier championnat de rugby entre des clubs français apparaît trois ans plus tard. La FFR naît officiellement en 1920, à la dissolution de l’USFSA. Elle compte aujourd’hui plus de 200 000 licenciés.

 

 

Les médaillés français

 

Si le premier match de rugby de l’équipe de France se tient officiellement en 1906, c’est que l’équipe constituée à l’occasion des Jeux de 1900 n’est pas nationale, mais en réalité composée uniquement de joueurs issus de milieux aisés, licenciés dans les clubs parisiens, et même, pour la grande majorité d’entre eux, originaires de la capitale. Cette tendance s’inverse peu à peu, et aux JO de 1924, les 29 hommes médaillés, ont, sans aucune exception, vu le jour en province et notamment dans un grand quart sud-est de la France.

A noter que parmi les rugbymen tricolores figure un personnage entré malgré lui dans l’Histoire de l’Olympisme : Constantin Henriquez, haïtien d’origine, alors étudiant à Paris, considéré comme le premier sportif noir à avoir obtenu une médaille olympique.  

Pour tout savoir cliquez ici

Publié dans Analyses

Commenter cet article